PETIT JOURNAL (LE) [No 20182] du 30/03/1918 - LA PREMIERE RUEE EST ARRETEE - LES ARMEES ALLEMANDES ONT PERDU PLUSIEURS CENTAINES DE MILLE HOMMES - ON NE SORT PLUS DE PARIS EN AUTOMOBILE - ILS INCORPORENT LES CONDAMNES DE DROIT COMMUN PAR M R - LE GENERAL PERSHING OFFRE SON ARMEE AU GENERAL FOCH - PRETS A LA RIPOSTE - DES FEMMES ET DES ENFANTS QUI PRIAIENT DANS UNE EGLISE ASSASSINES PAR UN OBUS BOCHE par Collectif

PETIT JOURNAL (LE) [No 20182] du 30/03/1918 - LA PREMIERE RUEE EST ARRETEE - LES ARMEES ALLEMANDES ONT PERDU PLUSIEURS CENTAINES DE MILLE HOMMES - ON NE SORT PLUS DE PARIS EN AUTOMOBILE - ILS INCORPORENT LES CONDAMNES DE DROIT COMMUN PAR M R - LE GENERAL PERSHING OFFRE SON ARMEE AU GENERAL FOCH - PRETS A LA RIPOSTE - DES FEMMES ET DES ENFANTS QUI PRIAIENT DANS UNE EGLISE ASSASSINES PAR UN OBUS BOCHE

Titre de livre: PETIT JOURNAL (LE) [No 20182] du 30/03/1918 - LA PREMIERE RUEE EST ARRETEE - LES ARMEES ALLEMANDES ONT PERDU PLUSIEURS CENTAINES DE MILLE HOMMES - ON NE SORT PLUS DE PARIS EN AUTOMOBILE - ILS INCORPORENT LES CONDAMNES DE DROIT COMMUN PAR M R - LE GENERAL PERSHING OFFRE SON ARMEE AU GENERAL FOCH - PRETS A LA RIPOSTE - DES FEMMES ET DES ENFANTS QUI PRIAIENT DANS UNE EGLISE ASSASSINES PAR UN OBUS BOCHE

Auteur: Collectif


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Collectif avec PETIT JOURNAL (LE) [No 20182] du 30/03/1918 - LA PREMIERE RUEE EST ARRETEE - LES ARMEES ALLEMANDES ONT PERDU PLUSIEURS CENTAINES DE MILLE HOMMES - ON NE SORT PLUS DE PARIS EN AUTOMOBILE - ILS INCORPORENT LES CONDAMNES DE DROIT COMMUN PAR M R - LE GENERAL PERSHING OFFRE SON ARMEE AU GENERAL FOCH - PRETS A LA RIPOSTE - DES FEMMES ET DES ENFANTS QUI PRIAIENT DANS UNE EGLISE ASSASSINES PAR UN OBUS BOCHE

LA PREMIERE RUEE EST ARRETEE - LES ARMEES ALLEMANDES ONT PERDU PLUSIEURS CENTAINES DE MILLE HOMMES - ON NE SORT PLUS DE PARIS EN AUTOMOBILE - ILS INCORPORENT LES CONDAMNES DE DROIT COMMUN PAR M R - LE GENERAL PERSHING OFFRE SON ARMEE AU GENERAL FOCH - PRETS A LA RIPOSTE - DES FEMMES ET DES ENFANTS QUI PRIAIENT DANS UNE EGLISE ASSASSINES PAR UN OBUS BOCHE